Recherche détaillée

Année

2017

Annonceur

Le sexisme ordinaire

Produit

Le destin

Agence

Ecole Estienne

Récompense

MENTION

Catégorie

Affichage

Synopsis / Commentaire

Élodie ou Élisa ? Anna ou Anaïs ? Mathilde ou Maria ? Le choix d’un prénom pour sa future fille peut être un vrai casse-tête.
Pourtant, dans la rue en 2018, aux yeux des hommes, Anaïs est une sale chienne, Océane une grosse dinde et Marine une petite cochonne. Alors, pourquoi s’embêter à choisir un prénom ?

Le sexisme ordinaire Ecole Estienne

Le sexisme ordinaire 2017

Conception et réalisation

Melvin Berréhouc

Conception et réalisation

Jane Henrion

Conception et réalisation

Jane Schwarzbach

Ecole

Estienne Ecole

Lien permanent :